Rejoignez nous sur
Twitter ou Facebook
P U B L I C I T É
pdf

Paul Ekman

Paul Ekman, né le 15 février 1934, est un psychologue américain. Il fut l'un des pionniers dans l'étude des émotions dans leurs relations aux expressions faciales (théorie de détection des micro-expressions élaborée à partir d'études sur les sociétés primitives et leurs réactions universelles à diverses photographies)[1]. Il est considéré comme l'un des cent plus éminents psychologues du XXe siècle[2].

Biographie[ ]

Vidéos externes
Conversations with History: Paul Ekman, University of California Television (en), 58:00, Avril 2008

Paul Ekman est né en 1934 à Washington, DC, et a grandi à Newark, New Jersey, puis dans les États de Washington, d'Oregon, et en Californie du sud. Il est le fils d'un pédiatre.

Il a reçu un Research Scientist Award du National Institute of Mental Health (NIMH) en 1971, qui a été renouvelé en 1976, 1981, 1987, 1991 et 1997. Pendant plus de 50 ans, le NIMH a soutenu ses recherches par l'octroi de bourses, de subventions et de prix.

Lors de la 8e conférence du Mind and Life Institute en mars 2000 à Dharamsala, Paul Ekman fit la connaissance du dalaï-lama. Il déclara n'avoir jamais vu de visage dont les muscles faciaux aussi vifs que souples semblaient ceux d'un homme de 20 à 30 ans. Il l'explique par la vigueur et l'absence de message ambivalent dans son expression[3].

Œuvre[ ]

Contrevenant les croyances de plusieurs anthropologues (Margaret Mead y compris), Ekman affirme que les expressions du visage ne sont pas déterminées par la culture, mais qu’elles sont universelles (présentes de la même façon dans n’importe quelle culture), et partant biologiquement déterminées. Charles Darwin avait déjà conjecturé une pareille universalité des émotions faciales[4]. Ces expressions qui, selon Ekman, sont universelles comprennent celles exprimant haine, dégoût, peur, joie, tristesse et surprise.

Dans le Diogenes Project (maintenant connu sous le nom de Programme Génies), Ekman a indiqué que les « microexpressions » du visage qu’il a montrées peuvent facilement être utilisées d’une façon fiable pour détecter des mensonges. Ekman a dirigé et publié une recherche sur une énorme variété de sujets dans l’aire générale du comportement non-verbal. Son travail sur les mensonges, par exemple, n’était pas limité au visage, mais aussi à l’observation du reste du corps.

Dans sa profession il fait aussi allusion aux signes verbaux de mensonge. Quand il a été interviewé sur le scandale de Monica Lewinsky, il a mentionné qu’il a pu déterminer que Clinton mentait parce qu’il a employé un langage distant.

Actuellement, Ekman fait partie de la rédaction du magazine Greater Good, publié par le Greater Good Science Center (en) de l’Université de Californie, Berkeley. Les contributions d’Ekman incluent l’interprétation de la recherche scientifique sur les racines de la compassion, l’altruisme et les relations humaines pacifiques.

Ekman travaille avec le chercheur Dimitris Metaxas, spécialisé en vision par ordinateur, à la conception d’un détecteur visuel de mensonges.

Ekman a aussi contribué à l’étude des aspects sociaux des mensonges : pourquoi nous mentons et pourquoi nous nous intéressons à les détecter.

Ekman est également formateur FBI et conseiller scientifique pour la série télévisée Lie to Me, largement inspirée par ses travaux sur la détection du mensonge par les langages corporel et verbal. "Lie to Me" est un exemple fantastique avec lequel Ekman peut repandre ses travaux dans la culture pop. Démarche légèrement paradoxale puisque les microexpressions universelles, innées censées trahir les "véritables" émotions sont feintes par les acteurs, qui sont par essence des menteurs professionnels.

Classification des émotions[ ]

Introduction[ ]

Paul Ekman a conçu une liste des émotions de base à partir de recherche transculturelle sur une tribu de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il a observé le fait que des personnes isolées du monde ayant une culture "d'âge de la pierre" peuvent identifier les expressions de l'émotion de personnes sur des photographies dont les cultures sont inconnues. Ils pourraient également attribuer les expressions du visage à des descriptions de situations. Sur cet indice, il a conclu que certaines émotions de base sont soit biologiques, soit universelles à tous les hommes[5].

Première liste des émotions de base (1972)[ ]

Il a pu définir ainsi la liste:

Liste élargie des émotions de base (1990)[ ]

Dans les années 1990, Ekman a élargi sa liste d'émotions de base à 16, dont un plus large éventail d'émotions positives[6].

Certaines de ces nouvelles émotions positives et négatives ne correspondent pas à une expression du visage.

Les nouvelles émotions sont :

Critique[ ]

Les travaux de Paul Ekman, particulièrement par rapport aux programmes SPOT (Screening Passengers by Observation Techniques) sur la sûreté dans les aéroports, ont été critiqués pour l'absence de preuve scientifique[7]. Charles Honts, un psychologue expert dans les détecteurs de mensonges et entraîné à la méthode de Ekman n'a pas réussi à reproduire les mêmes résultats. Dans un rapport de 2007 sur SPOT, il affirme avec d'autres experts que « simplement mettre des personnes (incluant des professionnels entraînés à détecter les mensonges avec une grande expérience de l'évaluation de la vérité) aura les mêmes résultats que s'ils avaient lancé une pièce »[8].

Voir aussi[ ]

Bibliographie[ ]

  • (fr) Dalai Lama, La voie des émotions, entretien avec Paul Ekman, (préface de Matthieu Ricard), Éditeur : City Editions (15 octobre 2008) ISBN 2352881935
  • (fr) je sais que vous mentez (l'art de détecter ceux qui vous trompent) Éditeur : michel lafon (aout 2010) ISBN 9782749912967
  • (fr) Les mensonges des enfants : Comment les parents peuvent-ils encourager la sincérité ? ISBN 222890256X
  • (en) Unmasking the Face ISBN 1883536367
  • (en) Emotions Revealed: Recognizing Faces and Feelings to Improve Communication and Emotional Life (Times Books, 2003) ISBN 080507516X
  • (en) Telling Lies: Clues to Deceit in the Marketplace, Politics, and Marriage ISBN 0393321886
  • (en) What the Face Reveals (with Rosenberg, E. L., Oxford University Press, 1998) ISBN 0195104463
  • (en) The Nature of Emotion: Fundamental Questions (with R. Davidson, Oxford University Press, 1994) ISBN 0195089448
  • (en) Darwin and Facial Expression: A Century of Research in Review ISBN 0122367502
  • (en) Facial Action Coding System/Investigator's ISBN 9993626619
  • (en) Why Kids Lie: How Parents Can Encourage Truthfulness ISBN 014014322X
  • (en) Handbook of Methods in Nonverbal Behavior Research ISBN 0521280729
  • (en) Face of Man ISBN 0824071301
  • (en) Emotion in the Human Face ISBN 0080166431
  • (en) Handbook of Cognition and Emotion (Sussex, U.K. John Wiley & Sons, Ltd., 1999)

Notes et références[ ]

  1. Freitas-Magalhães, A. (2009). The Ekman Code or in Praise of the Science of the Human Face. In A. Freitas-Magalhães (Ed.), Emotional Expression: The Brain and The Face (Vol. 1,pp. ix-xvii). Porto: University Fernando Pessoa Press. ISBN 978-989-643-034-4.
  2. Haggbloom, S. J. et al. (2002). The 100 Most Eminent Psychologists of the 20th Century. Review of General Psychology. Vol. 6, No. 2, 139–15. Haggbloom et son équipe associent trois variables quantitatives : citations dans les revues professionnelles, citations dans les livres, et nominations dans une enquête donnée aux membres de l'Association for Psychological Science, avec trois variables qualitatives (converti en scores quantitatifs) : adhésion à l'National Academy of Sciences (NAS), Président de l'American Psychological Association (APA) et/ou bénéficiaire de l'APA Distinguished Scientific Contributions Award, et nom utilisé comme éponyme. Puis, la liste a été classée par ordre. Ekman était no 59.)
  3. Victor Chan, 14e dalaï-lama, Savoir pardonner, p. 33-34
  4. Charles Darwin, The Expression of the Emotions in Man and Animals, John Murray, London
  5. Ekman, P. & Friesen, W. V (1969). The repertoire of nonverbal behavior: Categories, origins, usage, and coding. Semiotica, 1, 49–98.
  6. Paul Ekman (1999). Basic Emotions. In T. Dalgleish and M. Power (Eds.). Handbook of Cognition and Emotion. Sussex, U.K.: John Wiley & Sons, Ltd.
  7. http://www.nature.com/news/2010/100526/full/465412a.html
  8. Honts, C. R., Hartwig, M., Kleinman, S. M. & Meissner, C. A. Credibility Assessment at Portals, Portals Committee Report (2009)

Annexes[ ]

Articles connexes[ ]

Liens externes[ ]

mentions légales Wikipédia
politique de confidentialité à propos de Wikipédia avertissements contacts faire un don
P U B L I C I T É