Rejoignez nous sur
Twitter ou Facebook
P U B L I C I T É
pdf

Houdan

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la ville des Yvelines. Pour la poule, voir Houdan (race de poule).
Houdan
Vue d'Houdan depuis la gare.
Vue d'Houdan depuis la gare.
Blason de Houdan
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Houdan
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du pays Houdanais
Maire
Mandat
Jean-Marie Tétart
2014-2020
Code postal 78550
Code commune 78310
Démographie
Gentilé Houdanais
Population
municipale
3 337 hab. (2011)
Densité 321 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 29″ N 1° 36′ 09″ E / 48.7913888889, 1.6025 ()48° 47′ 29″ Nord 1° 36′ 09″ Est / 48.7913888889, 1.6025 ()  
Altitude Min. 87 m – Max. 129 m
Superficie 10,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Houdan

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Houdan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Houdan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Houdan

Houdan est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[ ]

Localisation de Houdan dans les Yvelines.

Situation[ ]

La commune de Houdan se trouve dans l'ouest des Yvelines à la limite du département d'Eure-et-Loir. Elle se situe à 27 kilomètres au sud de Mantes-la-Jolie, chef-lieu d'arrondissement, et à 43 kilomètres à l'ouest de Versailles, chef-lieu du département.

Les communes limitrophes sont Gressey au nord, Maulette et Richebourg au nord-est, Maulette à l'est et au sud, Goussainville à l'ouest et Saint-Lubin-de-la-Haye au nord-ouest (ces deux dernières communes appartenant au département d'Eure-et-Loir).

Hydrographie[ ]

La commune est irriguée par la Vesgre, petite rivière de 45 kilomètres de long, affluente de l'Eure, qui prend sa source dans le massif de Rambouillet et traverse la commune selon une orientation sud-est - nord-ouest[1]. Plusieurs ruisseaux affluents rejoignent la Vesgre à proximité immédiate du site du bourg de Houdan, dont l'Opton, 16 km de long, venant du sud[2], et le Sausseron, 4 km de long, venant du nord[3]. Un autre ruisseau, l'Andusse, 6,5 km de long, venant du sud-ouest, conflue dans l'Opton à Thionville-sur-Opton, au sud de Houdan dans la commune limitrophe de Maulette[4].

En outre, l'aqueduc de l'Avre, ouvrage participant à l'alimentation en eau potable de la ville de Paris, traverse la partie nord de la commune. Il franchit la vallée de la Vesgre par un pont-siphon, d'une longueur de 2 150 mètres, absorbant une dénivellation de 31 mètres entre le fond de la vallée (altitude : 93 m) et les coteaux environnant (126 m).

Relief et géologie[ ]

Climat[ ]

Occupation du territoire[ ]

Type d'occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 13 % 138,5
Espace urbain non construit 4 % 44,7
Espace rural 82 % 858,6

Le territoire de la commune est essentiellement rural (82 %)[5], l'espace urbain construit représentant 13 % du total, soit 139 hectares, dont 40 affectés aux zones d'activités et aux équipements (hors transport).

L'espace rural qui s'étend principalement dans la moitié nord du territoire communal, est en quasi-totalité (97 %) consacré à l'agriculture. Les parties boisées ne représentent que 1,4 % de cet espace (soit 1,1 % de la superficie totale de la commune).

Hameaux de la commune[ ]

Transports et voies de communications[ ]

Réseau routier[ ]

La commune est desservie par la route nationale 12.

Desserte ferroviaire[ ]

La ligne de Paris Montparnasse à Granville passe par le territoire communal. La commune possède une gare ferroviaire sur cette ligne.

Bus[ ]

La commune est desservie par :

Sentier de randonnée[ ]

Un sentier de grande randonnée, le GR 22 (itinéraire Île-de-France - Mont Saint-Michel), suit partiellement la limite nord de la commune. Un diverticule balisé permet de le rejoindre depuis la gare de Houdan. Celle-ci se trouve également sur le tracé du GRP des Yvelines.

Histoire[ ]

Plan d'intendance des paroisses de Houdan et Maulette en 1778 (le sud est en haut de la carte)
Plan d'intendance des paroisses de Houdan et Maulette en 1778 (le sud est en haut de la carte).

Écrit autrefois Hosdench, le nom « Houdan » correspond à un archétype germanique probablement franc, fréquent dans le nord de la France (Hesdin, Hodeng, Hodent, Houdain..) de *Husiding, « maison sur une hauteur ».

Comté sous l'Ancien Régime, Houdan appartint à la famille des seigneurs de Montfort depuis le Xe siècle, puis fut rattachée au duché de Bretagne par mariage. La ville fut par la suite disputée par les Anglais et entra dans le domaine royal à la suite du mariage de Louis XII et d'Anne de Bretagne. Elle fut cédée par Louis XIV à la famille de Luynes en échange de terres proches du parc de Versailles et resta la propriété des Luynes jusqu'à la Révolution.

En 1065, le comte Amaury II de Montfort créa la foire Saint-Matthieu au profit des moines de l’abbaye de Coulombs[6].

Politique et administration[ ]

Les maires de Houdan[ ]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 en cours Jean-Marie Tétart[7],[8] UMP Conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciaires[ ]

La commune de Houdan est le chef-lieu du canton de Houdan et est rattachée à la communauté de communes du pays Houdanais.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Jean-Marie Tétart (UMP).

Au plan judiciaire, Houdan fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que du tribunal de commerce sis à Versailles[9],[10].

Intercommunalité[ ]

Outre la communauté de communes du pays Houdanais, la commune de Houdan participe à plusieurs syndicats intercommunaux, sans fiscalité propre, dont le périmètre est variable en fonction de leur objet : énergie, assainissement, ordures ménagères, transports scolaires. Ce sont les suivants[11] :

  • syndicat intercommunal d'assainissement de Houdan - Maulette,
  • syndicat intercommunal d'évacuation et d'élimination des déchets de la région de Montfort-l'Amaury et Houadan (SIEED),
  • syndicat intercommunal de transport et d'équipement de la région de Rambouillet (SITERR),
  • syndicat intercommunal d'électricité de la région d'Orgerus (SIERO).

Jumelages[ ]

  • Pangbourne, United Kingdom
  • Groß Schneen, Allemagne
  • Drapeau : Sénégal Baïla (Sénégal)

Population et société[ ]

Démographie[ ]

Évolution démographique[ ]

En 2011, la commune comptait 3 337 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 000 1 825 1 903 1 856 1 839 1 980 2 003 2 105 2 143
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 039 2 051 2 007 2 027 2 035 2 062 2 063 1 968 2 095
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 085 2 100 2 135 2 056 2 126 2 068 1 937 2 083 2 116
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
2 325 2 409 2 873 2 973 2 912 3 112 3 140 3 105 3 333
2011 - - - - - - - -
3 337 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[ ]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,7 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 21,1 %, 30 à 44 ans = 23,3 %, 45 à 59 ans = 18,3 %, plus de 60 ans = 18,9 %) ;
  • 53,7 % de femmes (0 à 14 ans = 16,8 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 20,4 %, 45 à 59 ans = 14,7 %, plus de 60 ans = 30,7 %).
Pyramide des âges à Houdan en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90  ans ou +
3,0 
6,9 
75 à 89 ans
14,4 
11,2 
60 à 74 ans
13,3 
18,3 
45 à 59 ans
14,7 
23,3 
30 à 44 ans
20,4 
21,1 
15 à 29 ans
17,4 
18,4 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Enseignement[ ]

Manifestations culturelles et festivités[ ]

En juillet, Houdan célèbre la fête de la Saint-Christophe, avec fête foraine et corso fleuri[16].

La foire Saint-Matthieu se déroule à Houdan tous les ans pendant deux ou trois jours lors du dernier week-end de septembre (la Saint-Matthieu se fête le 21 septembre). C'est l'une des plus vieilles foires d'Europe ; l'édition 2013 sera la 944e[17].

Sports[ ]

Il existe à Houdan bon nombre de clubs de sport dont: l'Union Sportive Houdanaise de Handball (USH), le Gym Club Houdanais (GCH), l'Alliance Judo du pays houdanais, le club Houdan Karaté Do (HKD), l'Entente cycliste du Houdanais, le Football Club de la Région Houdanaise (FCRH) etc.

La ville a également accueilli le 6 mars 2011 le départ et l'arrivée de la 1er étape de la course de cyclisme Paris-Nice 2011.

Économie[ ]

  • La renommée de la cité se fit grâce à l'élevage de la poule de Houdan.

Cette poule est reconnaissable à son plumage noir caillouté de blanc, à une énorme huppe ainsi qu'à ses cinq doigts par patte.
L'élevage connut son apogée avant 1914 mais les célèbres poules disparurent presque après la Seconde Guerre mondiale. Un club protégeant cette race et celle de Faverolles, le « Houdan Faverolles Club de France », fut remis sur pieds en 1979 par Daniel Cordier : ces races sont aujourd'hui sauvées, et bénéficient d'un label rouge.

En 1978, Daniel Cordier réinstaura au sein de la foire Saint-Mathieu un concours national avicole ; cette foire est la plus ancienne de France[réf. nécessaire]. Il y recréa un championnat de France de cette race ainsi que de celle de Faverolles.

  • À Houdan, se trouvait l'usine de la boldoflorine, une tisane destinée au traitement hépatique. Outre cette tisane, la distillerie produisait le « Guignolet houdanais » et du cidre. Le bâtiment, qui était désaffecté depuis la fin du XXe siècle, a été victime d'un incendie en mars 2004. Il a depuis été transformé en logements privatifs.
  • Houdan est une petite cité dans laquelle la plupart des gens travaillent à l'extérieur (principalement à Plaisir, Versailles, Paris…) et qui vit donc surtout le week-end.

Culture locale et patrimoine[ ]

Lieux et monuments[ ]

Le donjon.
Le donjon.
  • L'église Saint-Jacques et Saint-Christophe : église de style gothique construite aux XVe et XVIe siècles, chœur de style Renaissance. Sur le linteau du portail ouest, on peut lire : « le Peuple Français reconoît l'existence de l'Être Suprême et de l'Immortalité de l'Âme » qui rappelle qu'en 1790, cette église fut consacrée « temple de la Raison et de l'Être Suprême ». À l'intérieur, l'orgue réalisé par le facteur Louis-Alexandre Clicquot en 1739 fut restauré en 1972 par l'entreprise Boisseau.
  • Le Donjon[18] : reste des anciennes fortifications, il fut construit au début du XIIIe siècle par Amaury III de Montfort ; c'est une tour massive isolée à l'ouest du bourg, de 25 mètres de haut et 16 mètres de diamètre, flanquée de quatre tourelles de 4,8 m de diamètre. Elle est utilisée actuellement comme château d'eau.

Personnalités liées à la commune[ ]

Héraldique[ ]

Armes

Les armes de Houdan[19] se blasonnent ainsi :

parti, au premier mi-parti à trois fleurs de lys d'or, au second d'argent à trois mouchetures d'hermine de sable

Elles rappellent la double appartenance historique de Houdan au royaume de France et au duché de Bretagne.

Voir aussi[ ]

Bibliographie[ ]

  • Houdan, son histoire, ses monuments, sa vie dans le passé, Syndicat d'initiatives de Houdan,‎ 1982, 304 p..
  • Noëlle Rivière, L'aviculture dans le Pays houdanais au cours des siècles derniers, Histoire de livres d'Orgerus,‎ 2012, 144 p. (ISBN 978-2-9537595-1-8).

Articles connexes[ ]

Liens externes[ ]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[ ]

Notes[ ]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[ ]

  1. « Fiche cours d'eau - La Vesgre (H42-0410) », Sandre (consulté le 14 juin 2011).
  2. « Fiche cours d'eau - L'Opton (H4279000) », Sandre (consulté le 14 juin 2011).
  3. « Fiche cours d'eau - Le Sausseron (H4275500) », Sandre (consulté le 14 juin 2011).
  4. « Fiche cours d'eau - L'Andusse (H4279600) », Sandre (consulté le 14 juin 2011).
  5. Mode d'occupation du sol en 203, Iaurif
  6. « 941e foire Saint-Matthieu à Houdan les 24, 25 et 26 septembre 2010 », Communauté de communes du pays Houdanais (consulté le 14 juin 2011).
  7. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ 29 mars 2001.
  8. Les maires des Yvelines sur le site officiel de la préfecture.
  9. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 23 avril 2011).
  10. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 23 avril 2011).
  11. « Houdan », sur base Aspic, Ministère de l'Intérieur (consulté le 14 juin 2011).
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  14. « Évolution et structure de la population à Houdan en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 22 avril 2011).
  15. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 22 avril 2011).
  16. « Ville de Houdan », Conseil général des Yvelines - La culture dans les Yvelines (consulté le 14 juin 2011).
  17. « Calendrier des Manifestations », Communauté de communes du pays Houdanais (consulté le 14 juin 2011).
  18. Le donjon est usuellement appelé « Tour » : c'est d'ailleurs le nom de la petite place au numéro 4 de laquelle se trouve la maison du Pays houdanais.
  19. Houdan, son histoire, ses monuments, sa vie dans le passé, Syndicat d'initiatives de Houdan, 1982, p. 30.


mentions légales Wikipédia
politique de confidentialité à propos de Wikipédia avertissements contacts faire un don
P U B L I C I T É